Affichage lumineux des vitesses sur une autoroute des Pays-Bas

La révision annuelle des tarifs autoroutiers français prévoit une augmentation moyenne de 2%

Les réseaux privés autoroutiers APRR et ASF devraient augmenter respectivement leurs prix de 2,05% et 2,19% dès février 2022 suite à la révision annuelle des tarifs. Ce n’est pas une excellente nouvelle pour les automobilistes, qui ont déjà subi une augmentation de presque 0,5% en 2021. Les deux facteurs qui influent sur l’augmentation des tarifs routiers sont l’inflation et les travaux effectués au cours de l’année.

Une augmentation calée sur l’inflation

Selon les dires des sociétés concessionnaires, l’augmentation des tarifs autoroutiers ne sera pas supérieure à l’inflation, ce qui n’est pas forcément rassurant puisque cette dernière est passée de 1,2% sur un an en juillet à 2,8% en novembre, notamment à cause de la hausse des prix de l’énergie. Cette hausse se retrouve notamment dans les prix des péages.

La revue annuelle tarifaire des autoroutes n’a pas encore été confirmée par le gouvernement. 

De minces progrès depuis 2019

Le mouvement des Gilets Jaunes en 2019 avait poussé le gouvernement à obtenir une baisse de près de 30% des tarifs pour les conducteurs réguliers, suite à des négociations complexes avec les sociétés d’autoroutes. En effet, ces dernières sont privatisées depuis les années 2000. Ce n’est pas l’Etat qui fixe les prix : la hausse annuelle est impactée par l’inflation et les travaux réalisés chaque année, ce qui pousse les sociétés autoroutières à demander une augmentation des prix payés par les conducteurs, qui doit être ensuite validée par le gouvernement. Les compromis sont de mise dans ce genre de situation.