Tout savoir sur la mobilité inclusive

Si pouvoir se déplacer lorsque c’est nécessaire est un droit essentiel, tous les usagers de la route français ne sont pas égaux dans leur capacité à accéder à des offres de mobilité. Les autorités en charge du maillage territorial en matière de transport développent de plus en plus d’offres de mobilité inclusives, dont la finalité est de permettre aux catégories d’usagers rencontrant le plus de freins dans leur accès aux offres de mobilité censées leur permettre de circuler à leur guise.

AU SOMMAIRE :

Autobus inclusif en Allemagne

Mobilité inclusive : définition

La mobilité inclusive est, comme son nom l’indique, un objectif de déploiement des différentes offres de mobilité disponibles sur un territoire donné afin de les rendre plus accessibles pour les usagers qui éprouvent des difficultés à se déplacer de manière autonome dans le cadre de la réalisation de leurs déplacements quotidiens, que ce soit pour aller faire leurs courses, rejoindre le cabinet de leur médecin, etc ... 

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quels sont les usagers de la route les plus concernés par la mobilité inclusive ?

L’objectif premier de la mobilité inclusive est de rendre accessibles différents moyens de déplacement à ceux qui éprouvent des difficultés pour se déplacer quotidiennement.

Cette forme de mobilité s’adresse donc tout particulièrement : 

  • aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer en voiture, soit parce qu’elles n’ont pas le permis de conduire, soit parce qu’elles n’ont pas les moyens financiers d’acheter et de faire assurer un véhicule
  • aux classes sociales les plus fragiles et les moins aisées financièrement, notamment les jeunes, les demandeurs d’emploi et les seniors, qui ont tout de même besoin de se déplacer de manière autonome
  • aux usagers en situation de handicap qui peuvent avoir besoin d’aménagements spécifiques dans le cadre de leurs déplacements
  • aux personnes qui éprouvent une phobie associée à certains moyens de transport particuliers et qui ont besoin d’offres de déplacement véritablement adaptées
  • aux usagers qui ne connaissent pas suffisamment les offres de mobilité alternatives proposées sur leur territoire alors qu’ils pourraient facilement changer leurs habitudes de conduite

Transport en commun circulant en agglomeration

Quels sont les avantages de la mobilité inclusive ?

Le développement de ces différentes mobilités a pour objectif de faire du droit à la mobilité une réalité tangible pour les catégories d’usagers qui éprouvent le plus de difficultés à se déplacer au quotidien.

En facilitant la mobilité des personnes qui en ont le plus besoin, les autorités peuvent : 

  • réduire les freins à l’insertion professionnelle, puisque 28% des demandeurs d’emploi ont déjà abandonné un travail ou une formation à cause des difficultés de mobilité que cela représentait pour eux
  • permettre un meilleur accès aux services essentiels pour les seniors, qui sont 5 millions à ne pas sortir de chez eux parfois pendant 24 heures d’affilée du fait du manque d’offres de mobilités alternatives à proximité de chez eux

Le droit à la mobilité et son application effective au quotidien est l’une des prérogatives essentielles à la réalisation des autres droits sociaux, culturels et économiques de l’ensemble des Français. Sans offres de mobilité adaptées à leurs situations particulières, de nombreux usagers de la route français se retrouvent à avoir du mal à accéder à des commerces afin de se nourrir et de se vêtir, à sortir des déserts médicaux afin de veiller sur leur santé, à avoir accès aux lieux de culture, d’éducation ou d’épanouissement social.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quels sont les différents enjeux de la mobilité inclusive ?

La mobilité inclusive s’organise autour de trois enjeux particuliers : 

  • les enjeux liés aux personnes
  • les enjeux liés aux territoires
  • les enjeux d’ordre économique

Les enjeux de la mobilité inclusive associés aux personnes

Le premier enjeu de taille qu’il est possible d’associer à la mobilité inclusive est relatif aux usagers qui en profiteront et notamment dans les moyens qui leur permettront d’y accéder.

Car si les mobilités évoluent autour des usagers qui seraient susceptibles d’en profiter le plus, ces usagers devront apprendre à se servir de ces nouveaux modes de déplacements qui sont mis à leur disposition. L’information, la formation et l’accompagnement du public principal de ces modes de déplacement devront donc être géré par des organismes compétents, afin que les nouvelles offres mises en place trouvent effectivement le public qu’ils doivent servir en priorité. 

Autobus circulant sous la neige en agglomeration

Les enjeux de la mobilité inclusive associés aux territoires

Le second enjeu qu’il convient d’associer aux offres de mobilité inclusive est un enjeu d’ordre territorial. Il peut exister des différences notables entre un territoire administratif clairement défini et les habitudes de déplacement des usagers qui y vivent, notamment si des bassins d’activité et d’emploi particulièrement attractifs se trouvent à proximité. Les différentes mobilités inclusives doivent donc prendre en compte ces spécificités territoriales si elles veulent être les plus efficientes possibles.

Les enjeux de la mobilité inclusive associés à l’économie

Enfin, le dernier enjeu lié à la mobilité inclusive est d’ordre économique. L’absence d’offres de transport adaptées à destination des catégories d’usagers rencontrant des freins dans leur insertion professionnelle rend l’accès à l’emploi toujours plus difficile. L’attractivité de ces offres notamment dans les territoires ruraux doit être au cœur de leur déploiement, qu’il s’agisse de l’élargissement ou du développement des réseaux de transports en commun, des aménagements à destination des cyclistes, ...

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.