Gaz d'échappement des voitures

Le groupe Valeo investit 600 millions pour de la recherche concernant la pollution automobile

Pour atteindre une neutralité carbone sur tout son circuit d’ici 2050, Valeo a organisé une levée de fonds de 600 millions d’euros afin d’approfondir ses recherches sur la pollution automobile. Financés d’ici mai 2022 par la Banque Européenne d’Investissements, ces fonds seront dédiés aux recherches de l’entreprise en France, Allemagne, République Tchèque et Irlande.

Définition neutralité carbone

La neutralité carbone correspond à un équilibre entre les émissions de carbone et l'absorption du carbone dans l’atmosphère, afin de ne pas se retrouver avec un surplus de carbone dans l’air. Pour arriver à une neutralité carbone, les émissions de gaz à effet de serre mondiales doivent être compensées en séquestrant le carbone. Des puits naturels comme les forêts existent, mais ils ne sont pas suffisants pour retenir tout le carbone rejeté par les émissions de gaz à effet de serre de notre société.

Des fonds dédiés au problématiques actuelles

Le prêt financé par la Banque Européenne d’Investissements servira à soutenir des projets concernant différents domaines, notamment celui de l’électrification, de l’amélioration de l’efficacité énergétique et de la sécurité des véhicules. Ces domaines incluent par exemple l’aide à la conduite, les systèmes de conduite autonome, les systèmes de refroidissement des batteries, les systèmes d’éclairage intelligents… Le but, développer ces nouveaux systèmes de la manière la plus écologique qui soit.

Face au souhait de l’Union Européenne d’atteindre une neutralité carbone en 2050, le groupe s’est fixé d’atteindre 45% de l’objectif d’ici 2030. Ce financement tombe à pic, notamment lorsqu’on observe la transformation de l’industrie automobile. Les fonds vont permettre des recherches poussées sur le mode de fonctionnement des nouvelles technologies automobiles afin de réduire au maximum les émissions de CO2. Le groupe d’équipements automobiles compte investir plus d’un milliard d’euros sur quatre ans pour mener à bien ces projets. Pour rappel, presque 60% du chiffre d'affaires de Valeo est généré par les technologies permettant la réduction des gaz à effet de serre. Les recherches dans ce secteur sont essentielles en vue de la rapidité à laquelle les innovations se développent. Il s’agit d’optimiser leur croissance tout en contrôlant leurs effets sur l’environnement. 

La mission du groupe Valeo

Le groupe Valeo a pour mission principale d’anticiper le marché de l’automobile afin de proposer des solutions innovantes et écologiques. Réduire les émissions de CO2 et développer la conduite autonome de manière technologique et dynamique sont les points clés de l’entreprise. Sa position de leader mondial dans les domaines de l’électrification et l’aide à la conduite des véhicules lui donne une crédibilité encourageante pour le futur : couplée à une stratégie d’innovation incluant de manière totale les problématiques environnementales, ce géant équipementier promet de nombreuses nouveautés dans les années à venir.

Les transports, cauchemar des émissions de CO2

Les différents moyens de transport représentent environ 35% des émissions totales de gaz à effet de serre de l’Union européenne. La plus grosse part provient du transport routier et  notamment des voitures qui à elles seules produisent plus de la moitié des émissions de CO2

L’arrivée des voitures électriques sur le marché automobile fut l’espace d’un instant considéré comme un miracle anti-pollution, car il est vrai que les véhicules électriques produisent moins de gaz à effet de serre lorsqu’ils circulent : mais leur production et élimination sont moins respectueuses de l’environnement qu’une voiture lambda. Néanmoins, les voitures électriques restent moins polluantes que les voitures avec moteur à combustion. Le but maintenant est de trouver le moyen de réduire au minimum les émissions des véhicules électriques afin d’arriver à un moyen de transport fiable et écologique.