Conductrice chargeant sa voiture electrique

Les promesses de voitures électriques à 20 000 euros irréalistes

De nombreux constructeurs automobiles ont promis de commercialiser bientôt des voitures électriques à des tarifs abordables, inférieurs à 20 000 euros. Une promesse qui sera de plus en plus difficile à tenir au vu des difficultés que rencontre actuellement l’industrie automobile.

Des promesses de voitures électriques à bas coût intenables face à la réalité du marché

De nombreux constructeurs automobiles, notamment Renault et Volkswagen, avaient promis aux automobilistes que ceux-ci seraient en mesure d’acquérir une voiture électrique à un tarif présenté comme étant abordable, inférieur à 20 000 euros, à l’horizon de l’année 2025. Malheureusement pour les automobilistes, ces prévisions semblent chaque jour s’éloigner un peu plus de la réalité.

Entre la pénurie des semi-conducteurs qui commence à se résorber mais qui a eu un impact extrêmement sévère dans les usines et les difficultés que rencontrent les constructeurs pour se fournir certaines matières premières, la commercialisation de voitures électriques à un prix inférieur à 20 000 euros risque de ne pas être d’actualité en 2025. Les automobilistes devront plutôt tabler sur des tarifs débutant à 25 000 euros.

Le prix d’achat des véhicules électriques a augmenté de 15% en un an

Difficile pour les constructeurs automobiles d’envisager la commercialisation de voitures électriques neuves à moins de 20 000 euros, car avec l’augmentation des coûts liés aux matières premières et aux composants électroniques s’ajoute en parallèle une augmentation du prix de la main-d'œuvre et de l’énergie. Cette augmentation s’est ressentie sur le marché français notamment, puisque les prix des 15 modèles de voitures électriques les plus populaires dans l’hexagone ont augmenté en moyenne de 14,5% depuis le mois d’août 2021.