Siphonnage de carburant

Un centre anti-poison alerte sur le siphonnage de carburant

Avec la pénurie de carburant qui a touché la France ces dernières semaines, certains conducteurs ont adopté des comportements nouveaux pour essayer de s’en sortir malgré les problèmes d’approvisionnement. Mais certains de ces comportements, comme le siphonnage des réservoirs, peuvent représenter des risques pour les usagers.

Une multiplication des intoxications liées au siphonnage des réservoirs

Dans un Tweet publié le 28 octobre 2022, le centre hospitalier d’Angers a alerté sur une observation extrêmement préoccupante réalisée par son personnel soignant depuis la mi-octobre : une multiplication par cinq des intoxications liées à des siphonnages de réservoirs.

Car si les intoxications liées au siphonnage des réservoirs de carburant sont fréquentes depuis une dizaine d'années, elles ne représentaient, pour le centre anti-poisons du CHU d’Angers qu’une vingtaine d’appels tous les mois. Mais à cause de la pénurie de carburant qui a secoué la France, les appels suite à des intoxications à cause des siphonnages de réservoirs ont été multipliés par 5, notamment entre le 9 et le 18 octobre.

L’ingestion de carburant, un incident posant de nombreux problèmes

Un certain nombre d’usagers de la route ont commencé à siphonner des réservoirs de carburant avec la bouche, ce qui représente un certain nombre de risques pour les usagers. L’ingestion de carburant, ce qui représente la raison première derrière les appels au centre anti-poison d’Angers. 

En cas d’ingestion de carburant, les usagers connaîtront des rots, puis des douleurs abdominales importantes ainsi que des diarrhées. Si ces troubles peuvent être importants, le véritable risque serait en cas de pneumonie chimique si le carburant devait toucher les bronches, ce qui peut arriver lorsque les personnes boivent de l'eau en grande quantité ou se font vomir après avoir siphonné du carburant avec la bouche.

Le CHU d’Angers indique que le meilleur moyen d’éviter ce type d’incident reste de ne pas siphonner les réservoirs de carburant avec la bouche.