À quelle période se présenter à l’examen pratique ?

Chaque année en France, plus d’un million de candidats passent l’examen pratique du permis B. Contrairement à certaines idées reçues, la période idéale pour passer le permis coïncide avec l’arrivée des beaux jours. Plusieurs facteurs permettent d’expliquer cette hausse du taux de réussite  : la météo, une circulation plus fluide ainsi qu’une baisse du niveau de stress chez les usagers du domaine routier.

La période idéale pour passer son permis s’étend de mai à août

À peine un peu plus de la moitié des candidats valide l’examen pratique et décrochent leur permis B tous les ans. Les chiffres sont formels, la plupart d’entre eux bénéficient d’une date de présentation à l’épreuve de conduite entre le mois de mai et le mois d’août. En effet, en dépit d’un léger sursaut en début d’année, le taux de réussite à cet examen demeure au plus bas le restant de l’année. Cela devrait mettre un terme à la rumeur selon laquelle les inspecteurs délivreraient moins facilement le précieux sésame durant la période estivale. D’ailleurs, de nombreux professionnels de la conduite s’accordent à dire qu’obtenir une date durant cette période serait un avantage supplémentaire pour les candidats.

D’après le Ministère de l’Intérieur, sur la période de mai à août 2015, le nombre de présentations à l’épreuve pratique du permis B étaient de :

  • Mai : 98 054 candidats
  • Juin : 126 950 candidats
  • Juillet : 117 990 candidats
  • Août : 101 772 candidats
voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

De meilleures conditions météo

Combien de jeunes conducteurs se sont offert une nuit blanche, à la veille de l’examen pratique, en imaginant des conditions de circulation difficiles liées à la météo ? Difficile de les comptabiliser, mais sans doute plus d’un. Ce ne sont pas quelques gouttes de pluie qui les effraient, mais plutôt le niveau de concentration requis, ainsi que les nombreux réflexes à avoir. Heureusement, tout cela s’acquiert très facilement au fur et à mesure de la pratique de la conduite. En cela, la période estivale offre un certain confort météorologique qui permet d’aborder l’examen pratique avec un peu plus de confiance.

Une circulation moins dense

Les ponts de mai, les périodes de vacances scolaires et les départs décalés des ménages sans enfant permettent de bénéficier d’une circulation bien plus fluide tout au long de la semaine. Généralement, les dates proposées pour le passage de l’épreuve de la conduite s’étendent du lundi au samedi matin. Ainsi, il est plus aisé de réaliser en trajet de 25 minutes comprenant aussi bien une portion en agglomération qu’une étape sur l’autoroute ou sur une voie rapide.

Candidate passant son examen du permis de conduire

Des conducteurs moins stressés

Le nouveau format de l’examen pratique du permis B impose également la réalisation de deux manœuvres. En plus d’un arrêt de précision, la moitié d’entre elles sont liées au stationnement du véhicule. Cela nécessite un bon niveau de concentration du candidat, mais également de la patience et de la courtoisie de la part des conducteurs. Le comportement de ces derniers ne sera pas le même durant les périodes de pointe que pendant leurs congés payés. Autant profiter de cet instant de zénitude estivale pour réussir le créneau tant redouté.

Pour mettre toutes les chances de leur côté, les candidats à l’examen pratique du permis de conduire ne devront pas s’en remettre uniquement aux statistiques. Certains échouent, même lorsque l’examen final a lieu durant la période idéale, mais le degré d’implication de chaque apprenti conducteur lors de la formation pratique, avec leur moniteur de conduite ou lors des trajets en conduite accompagnée, est un vecteur de réussite dans le processus d’obtention du permis B.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !