Les voitures autonomes pourraient pousser leurs conducteurs à boire plus

Publié le
11
/
02
/
2021
Usager endormi dans une voiture autonome

Une étude australienne récente a permis de conclure que l’usage des voitures autonomes pourrait mener à une augmentation des comportements dangereux liés à la consommation d’alcool, dont le binge drinking, puisque les usagers de la route n’auront pas à conduire eux-mêmes leur véhicule.

Les conducteurs de voitures autonomes n’hésiteraient pas à boire plus

Des chercheurs de l’Université de Curtin, en Australie, ont mené une étude qui leur a permis de conclure que si un groupe d’individus n’a pas besoin de choisir un conducteur qui ne devra pas boire de la soirée grâce à une voiture autonome, alors ils seront plus nombreux à boire. Ainsi, pas moins d’un tiers des 1334 individus ayant répondu à cette étude disent qu’ils consommeraient plus d’alcool s’ils pouvaient compter sur une voiture autonome pour les reconduire chez eux après qu’ils aient bu.

De plus, 49% des répondants ont indiqué qu’ils utiliseraient certainement une voiture autonome pour les reconduire chez eux après avoir bu.

Des résultats qui pourraient entraîner des difficultés potentielles en matière de législation

Les résultats obtenus par cette étude mettent en évidence un fait : que les gouvernements et chambres législatives des différents pays qui autoriseront la circulation des voitures autonomes sur leur sol devront apporter une attention toute particulière aux messages qu’ils délivreront, car la démocratisation des véhicules autonomes pourrait avoir un impact positif mais aussi négatif sur la santé des conducteurs. En effet, certains des chercheurs qui ont conduit cette étude craignent que le fait de promouvoir l’usage de voitures autonomes après avoir bu afin de permettre aux automobilistes de rentrer chez eux en toute sécurité ne pousse ces individus à boire plus, d’autant que certaines pratiques comme le “binge drinking”, qui consiste dans le fait de boire beaucoup d’alcool dans un court laps de temps afin de ressentir très rapidement les effets de l’ivresse.

Le tout serait donc de trouver le bon équilibre entre la promotion de ces véhicules moins onéreux que d’appeler un taxi pour réaliser leur trajet de retour, mais le tout sans pousser les usagers de la route à consommer plus d’alcool, ce qui pourrait avoir des  répercussions graves sur leur santé.

Le contenu dans cet article présente uniquement un caractère informatif et n’engage pas contractuellement Ornikar (à savoir les entités Marianne Formation SAS et Ornikar Assurances). Cette dernière décline toute responsabilité sur les décisions et conséquences qui pourraient en découler.
Ornikar
Ornikar, l’auto-école qui assure même après le permis !
Notre mission : rendre l’autonomie accessible à toutes et à tous.
Je découvre
Permis B
Et si vous testiez la conduite avec Ornikar ?
Faites 1h de conduite avec un.e enseignant.e diplômé.e d’État près de chez vous ! 
Je découvre
Assurance auto
Ornikar, votre assurance auto jeune conducteur au prix juste !
Pour une assurance qui vous protège sans vous surtaxer.
J'obtiens mon tarif
Assurance auto
Assurez votre véhicule à moindre coût grâce à Ornikar Assurance !
Découvrez et choisissez la formule la plus
adaptée à votre profil de conducteur.
J'obtiens mon tarif
Ornikar, l’auto-école qui assure même après le permis !
Notre mission : rendre l’autonomie accessible à toutes et à tous.
Je découvre
Et si vous testiez la conduite avec Ornikar ?
Faites 1h de conduite avec un.e enseignant.e diplômé.e d’État près de chez vous ! 
Je découvre
Ornikar, votre assurance auto jeune conducteur au prix juste !
Pour une assurance qui vous protège sans vous surtaxer.
J'obtiens mon tarif
Assurez votre véhicule à moindre coût grâce à Ornikar Assurance !
Découvrez et choisissez la formule la plus
adaptée à votre profil de conducteur.
J'obtiens mon tarif
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar
J'apprends à conduire
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.
Démarrez un test de Code Gratuit