Tracteur rouge dans un champs

Vers une remise en question de la sécurité à bord des tracteurs

Le premier crash-test de tracteur a été réalisé en novembre 2020 par l’UTAC, après la demande du magazine agricole Entraid’. Le but : sensibiliser les agriculteurs au port de la ceinture de sécurité à bord de leurs tracteurs en leur montrant les dangers auxquels ils sont exposés au quotidien, ainsi que proposer l’idée d’un meilleur système de sécurité et notamment d’airbags dans la cabine. 

Définition UTAC

L’UTAC est l’Union Technique de l’Automobile et du Cycle. C’est une société privée réalisant des tests de sécurité et environnementaux. Aux yeux de la loi, c’est un Organisme Technique Central du contrôle technique des véhicules.

Crash-test inédit sur un tracteur 

Selon l’ONISR, près de 1000 accidents impliquant un tracteur ont eu lieu depuis 2016. Sur ces 1000 accidents, près de 50 personnes sont décédées dans le tracteur. Parmi les analyses de ces accidents de la route, on observe que les conducteurs de tracteurs ne sont pas sérieux sur le port de la ceinture de sécurité. Dans le cadre d’un accident provoquant des blessures corporelles, 12% des conducteurs de tracteurs ne portaient pas leur ceinture, contre 2% des automobilistes. Concernant les victimes graves des accidents qui ont eu lieu, on recense 36% des conducteurs de tracteurs sans ceinture, contre 7% pour les usagers de véhicules de tourisme.

C’est suite à ces chiffres inquiétants que la rédaction du magazine Entraid’, dédié au monde agricole, s’est unie à la MSA (Mutuelle Sociale Agricole) afin de convaincre l’UTAC de réaliser des tests sur les tracteurs pour définir le degré de sécurité fournit par le tracteur et les dangers auxquels les conducteurs sont exposés, et à quelle vitesse. Deux simulations d’accidents ont été réalisées avec les mêmes mannequins utilisées pour les crash-tests des voitures. Ils mesurent 1,78 m et pèse 75 kg, ce qui représente 50% de la population européenne. Il faut savoir que les tracteurs ne disposent que d’une ceinture ventrale, ce qui met en danger le thorax en cas de choc, car ce dernier est propulsé sur le volant.

Les tests ont été faits à 30 km/h sur un New Holland T6/T7 - 170 ch : la vitesse maximale d’un tracteur avec attelage est de 40 km/h. Sans attelage, il peut rouler jusqu’à 50 ou 60 km/h. Un test a été fait avec une ceinture de sécurité, et l’autre non. Que cela soit avec ou sans ceinture, les résultats des tests sont sans appel : les mannequins sont blessés. Néanmoins, le mannequin n’ayant pas eu la chance d’avoir une ceinture de sécurité a un pronostic vital engagé avec des blessures beaucoup plus sévères que le mannequin avec ceinture. Ce dernier a son thorax arrêté par le volant tandis que son bassin est maintenu par la ceinture. Cela provoque une dilatation du thorax et un écartement des côtes. 

La ceinture ventrale permet de limiter les blessures corporelles, mais ne les évite pas pour autant. De plus, la majorité des conducteurs de tracteurs conduisent sans ceinture, alors que son port est obligatoire et indiqué dans le Code de la route. 

Faut-il renforcer la sécurité des tracteurs ? 

Les tracteurs sont des engins agricoles qui ne sont pas destinés à circuler sur la route, même s' ils en ont l’autorisation. Cela explique le fait que leur système de sécurité ne soit pas aussi pointu que celui des voitures ou des camions par exemple. Néanmoins, au vu des nombreux accidents qui ont eu lieu ces dernières années, il est légitime de se demander si la sécurité est garantie. La sensibilisation des conducteurs de tracteurs aux dangers routiers semble également primordiale, car en plus de mettre leur vie en danger, ils sont aussi dangereux envers les autres usagers et notamment les deux-roues motorisés ainsi que les cyclistes.