Voitures circulant hors agglomeration

Les comportements routiers des usagers décryptés par le nouveau baromètre de la conduite responsable

La fondation Vinci Autoroute vient de déployer son 11ème baromètre de la conduite responsable, qui fait notamment un parallèle entre le respect des règles du Code de la route par rapport au respect des règles sanitaires.

Des comportements routiers à risque de plus en plus présents le long des routes françaises

Le nouveau baromètre publié par Vinci Autoroute montre d’abord à quel point les distractions au volant restent des risques majeurs pour les automobilistes français. En effet, l’étude montre que 54% des français utilisent leur téléphone au volant avec un dispositif Bluetooth, alors que ceux-ci ne rendent pas les conversations téléphoniques au volant moins distrayantes. De même, 44% des conducteurs ont déjà configuré leur GPS pendant qu’ils conduisaient, et 10% ont déjà failli avoir un accident à cause de leur téléphone.

De même, la somnolence au volant reste un facteur de risque extrêmement important pour les automobilistes français, puisque 15% des usagers ont déjà ou ont bien failli avoir un accident de la route suite à un assoupissement au volant. Ce chiffre relativement important s’explique en partie par le fait que 41% des conducteurs français ne respectent pas la préconisation d’une pause toutes les deux heures.

Enfin, il apparaît que les automobilistes ne respectent pas parfaitement les règles de circulation à l’approche de lieux d’interventions opérées par les employés des autoroutes, puisque 53% d’entre eux ne ralentissent pas à l’approche de zones de travaux, et qu’ils sont 69% à ne pas respecter scrupuleusement la règle du corridor de sécurité à l’approche des interventions sur autoroute.

Un parallèle entre les accommodements aux règles du Code de la route et ceux aux règles sanitaires

Néanmoins, l’une des spécificités de ce nouveau baromètre réalisé par Ipsos à la demande de Vinci Autoroute tient dans le parallèle que cette étude dresse entre le non-respect des règles du Code de la route par rapport au non-respect des consignes sanitaires. Ainsi, d’après les résultats obtenus par cette étude, 74% des usagers de la route qui prennent des libertés avec le Code de la route le font également pour les contraintes sanitaires.

De même, les résultats obtenus montrent que si 51% des français qui respectent les règles sanitaires en vigueur le font avant tout pour protéger les autres, le constat n’est pas réciproque en ce qui concerne le Code de la route puisqu’ils ne sont que 34% à respecter le code de la route en ayant à l’esprit la protection des autres usagers de la route.