Conducteur circulant à bord d'un véhicule utilitaire

Les achats en ligne représentent-ils un danger pour la sécurité routière ?

Les internautes français commandent de plus en plus de produits sur internet, ce qui entraîne une augmentation du nombre de livreurs sur les routes. Mais parce que les livreurs sont soumis à des plannings de livraison extrêmement serrés, ceux-ci ont tendance à multiplier les comportements contraires aux règles du Code de la route.

L’augmentation des achats en ligne implique une augmentation du nombre de livreur sur les routes

Depuis quelques années, les achats réalisés sur internet connaissent une expansion sans précédent et qui a été  encore plus marquée suite aux différents confinements qui ont été décrétés lors de la gestion de la crise sanitaire. Les internautes sont toujours plus nombreux à commander des produits en ligne et à une fréquence plus importante.

Mais un volume de commandes plus important implique mathématiquement un nombre de livraisons lui aussi plus important. Or les produits commandés sur internet sont pour la plupart livrés directement au domicile des acheteurs grâce à La Poste ou à d’autres prestataires privés, ce qui se traduit par une augmentation du trafic routier, notamment dans les milieux urbains.

Les plannings des livreurs à l’origine de nombreux comportements dangereux

Dans un rapport publié récemment, la Cour des comptes critiquait les actions de sécurité routières mises en place par le gouvernement et la réduction du trafic routier en milieu urbain représentait l’un des leviers permettant d’envisager une baisse de la mortalité sur les routes. Si l’augmentation du nombre de livraisons et donc de la présence de livreurs sur les routes françaises va à l’encontre des préconisations qui sont faites en matière de lutte contre la mortalité routière, certains n’hésitent pas à pointer du doigt les habitudes de conduite des livreurs, souvent jugées comme étant accidentogènes.

Mais si les livreurs prennent plus de risques que les autres conducteurs, c’est principalement parce qu’ils sont soumis à des plannings de livraison particulièrement dense, qui les obligent à contourner un certain nombre de règles du Code de la route s’ils souhaitent pouvoir remplir leurs objectifs.

Il n’est donc pas rare de voir des livreurs stationner de manière inappropriée pour déposer un colis, réaliser un excès de vitesse pour être à l’heure à sa prochaine livraison, ou bien encore vérifier leur téléphone pendant qu’ils circulent. Et si tous ces comportements dangereux sont déjà inappropriés par eux-même, cela est encore plus grave lorsque l’on prend en compte le fait que les livreurs circulent principalement dans des zones urbaines, ce qui les mets directement au contact d’usagers plus vulnérables que les autres, comme les cyclistes, les enfants, les personnes âgées, etc ..

Avec l’augmentation continue du volume des ventes par internet, les usagers de la route doivent s’attendre à une augmentation du trafic routier des livreurs sur l’ensemble du territoire routier, ainsi qu’une augmentation du nombre de comportements dangereux sur les routes tant que rien n’aura été mis en oeuvre afin d'apaiser la conduite des livreurs.