Les panneaux de signalisation supprimés

Même si cela ne se voit pas forcément, les différentes routes françaises sont toujours en constante évolution. Tous les usagers et toutes les nouvelles habitudes de conduite ayant une influence sur elle, la signalisation routière, et notamment la signalisation verticale, doit toujours s’adapter pour rester à jour.

Pourquoi supprimer des panneaux de signalisation ?

Pour pouvoir sécuriser au mieux la conduite des différents usagers circulant sur le territoire routier français, l’ensemble des formes de signalétique doivent s’adapter à tous les besoins des usagers, ainsi qu’aux évolutions de la société et aux habitudes de conduite des usagers.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Ainsi, si de nouveaux panneaux voient régulièrement le jour pour indiquer aux automobilistes la présence de nouveaux dangers ou de nouveaux lieux à indiquer, d’autres panneaux, devenus obsolètes ou inadaptés, sont supprimés.

Il existe plusieurs raisons pouvant pousser les autorités à retirer certains panneaux de signalisation des listes de panneaux pouvant se retrouver le long des voies de circulation, et notamment :

  • la suppression pure et simple d’un panneau car sa mission n’est plus d’actualité
  • la suppression d’un panneau car il sera remplacé par un ou plusieurs autres éléments de signalisation

Exemple de panneau de signalisation supprimé

Certains panneaux de signalisation ont été supprimés car leur mission de signalisation n’avait plus lieu d’être. C’est notamment le cas de l’ancien panneau de signalisation CE9. Ce panneau, instauré en 1979, était un panneau d’indication, et plus précisément d’installation. De forme carrée et comportant un fond blanc et un listel bleu, ce panneau se voyait également pourvu d’un idéogramme représentant un wagon de train comprenant une couchette et espace de stockage de véhicule sur le train. Le but de ce panneau était d’avertir les usagers de la présence proche d’une aire d’embarquement de trains auto-couchettes. S’il existe encore des services d’auto-trains ou de trains-couchette, les derniers trains auto-couchettes ont été supprimés en 2001. La signalisation qui était associée à ce type de train a donc, tout naturellement, été supprimée la même année.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Exemple de panneau de signalisation remplacé

Différents panneaux voient leur signalisation être modifiée afin de coller au plus près des besoins en matière de représentation graphique des informations transmises aux usagers. C’est, par exemple, le cas des panneaux de B21f, un panneau d’obligation apposé à l’entrée des carrefours à sens giratoire. Originellement circulaire et bleu, et comportant également un pictogramme blanc représentant 3 flèches formant un cercle, ce panneau a été remplacé en 1984 par un panneau de danger. Ce panneau, triangulaire, à fond blanc et à listel rouge, voit la couleur de son pictogramme changer pour du noir.

Ce changement dans la signalisation permet d’insister sur la dangerosité des carrefours à sens giratoire. L’utilisation d’un panneau de danger au lieu d’un simple panneau d’obligation permet, théoriquement, de maintenir l’attention du conducteur sur la présence d’un danger potentiel.

Si des panneaux ou d’autres éléments de signalisation, verticaux comme horizontaux, ont été supprimés de la liste des éléments de signalisation pouvant être rencontrés le long des routes françaises, c’est avant tout pour faire en sorte que leur mission reste en phase avec la réalité des règles et des habitudes de circulation. Ainsi, si de nouveaux éléments du parcours routier apparaissent ou que certains disparaissent, la signalisation routière doit absolument suivre le mouvement pour sécuriser au maximum les usagers de la route.

Nos villes couvertes par la conduite :