Deux usagers portant des masques dans une voiture

Les Français ont été nombreux à résilier les garanties d’assurance auto facultatives en 2020

Le dernier bilan annuel de l’Observatoire des résiliations de Resilier.com, publié en février 2021, montre que de nombreux assurés ont fait le choix de résilier leur contrat d’assurance auto en 2020, principalement pour recentrer leurs garanties sur l’essentiel de la protection en matière d’assurance auto.

Les assurances auto n’ont pas été épargnées par la crise sanitaire

Comme la grande majorité des domaines d’activité, le marché de l’assurance auto n’a pas été épargné par la crise sanitaire engendrée par l’épidémie de Covid-19. L’année 2020 s’est caractérisée par une multiplication des résiliations de contrats d’assurance auto, généralement au profit d’offres concurrentes moins onéreuses et comprenant des garanties et des couvertures plus adaptées aux besoins des usagers de la route en période de confinement et de couvre-feu. Car bon nombre d’automobilistes se sont retrouvés à devoir payer pour des garanties d’assurance auto dont ils n’avaient plus besoin du fait des limitations de leurs capacités de déplacement.

Quelles sont les raisons derrière ces résiliations en masse ?

Parmi les différentes raisons permettant d’expliquer l’augmentation croissante du nombre de résiliations de contrats d’assurance auto, Resilier.com met en avant la limitation des déplacements qui a touché l’ensemble des Français tout au long de l’année. Le recours massif au télétravail et l’impossibilité de se déplacer pour réaliser des achats dits non essentiels ou dans le cadre des loisirs a fait qu’un grand nombre de conducteurs ont préféré vendre leur véhicule devenu inutile plutôt que de l’entretenir et de payer une assurance pour un véhicule ne pouvant pas circuler.

Le chômage partiel a également eu un impact majeur sur les décisions de nombreux usagers de résilier leur contrat d’assurance auto. Le fait que les conducteurs soumis au chômage partiel bénéficient d’un budget moins important alors que les tarifs des primes d’assurance auto ont augmenté par rapport à l’année précédente ont poussé pas moins de 9% des conducteurs à avoir fait le choix de se tourner vers une offre concurrente moins onéreuse.