Tout savoir sur l’éco-conduite à moto

Comment expliquer l’intérêt grandissant pour l’éco-conduite à moto ? D’un côté, il y a les préoccupations environnementales, qui concernent plus ou moins les conducteurs et de l’autre, il y a l’envie de conduire mieux en consommant moins. Mais tout cela est-il compatible avec les deux-roues  ? Oui, l’éco-conduite à moto existe ! Tout d’abord, il suffit d’apprendre quelques concepts basiques pour commencer à changer ses habitudes spécifiques à la conduite des motos. Ensuite, c’est du côté de l’usure des pneumatiques et d’utilisation de certains accessoires qu’il faudra se pencher.

Découvrir l’éco-conduite à moto

Durant des années, les autorités ont mis un point d’honneur à réduire la consommation de CO2 des automobiles. La réglementation routière française est devenue de plus en plus stricte afin de limiter les facteurs de pollution liée à l’évolution des modes de transport. L’obligation de contrôle technique est, sans doute, l’un des meilleurs exemples que l’on puisse citer. Et les motos dans tout ça ? Peu de chantiers ont été mis en place, même à l’échelle européenne, et les motos ont longtemps été beaucoup plus polluantes que les autres véhicules terrestres à moteur. Néanmoins, cela tend à changer depuis une dizaine d’années environ. Si pour le moment, les motos et scooters doivent respecter la norme Euro 3, d’ici 2020, c’est la norme Euro 5 que ces véhicules devront suivre. Autant dire que c’est le moment idéal pour les motards pour s’intéresser à l’éco-conduite ! En plus, ces quelques bonnes pratiques s’inscrivent dans une relation gagnant-gagnant...

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Adapter sa manière de conduire un deux-roues

Voici quelques conseils pour pratiquer l’éco-conduite avec un deux-roues motorisé  :

  • Prendre soin de démarrer en douceur, surtout lorsque le moteur est froid
  • passer les vitesses rapidement, mais sans les pousser
  • respecter toujours les distances de sécurité, afin d’éviter freinages brutaux
  • accélérer progressivement puis rouler à une vitesse constante
  • couper le moteur lorsqu’un arrêt dure plus de 30 secondes

De façon générale, adopter une conduite fluide et souple tout en maintenant une allure constante permet de réaliser des économies en carburant ( 10 % en moyenne). De plus, cela permet de réduire les risques d’usure prématurée de certains éléments mécaniques.

L’importance des pneumatiques dans l’éco-conduite

Circuler sur une moto dotée de pneumatiques en bon état s’inscrit également dans une démarche d’éco-conduite. En effet, comme pour les automobiles, plus les pneus d’une moto sont usés et plus la consommation de carburant est importante. De plus, la pression de ces derniers doit également être régulièrement contrôlée. Cela permet aussi de transporter des charges, dans la limite du raisonnable, sans risquer de subir une crevaison. Enfin, lorsque l’état d’usure des pneus est avancé, il est conseillé de procéder rapidement à leur remplacement. Ainsi, le propriétaire de la moto pourra opter pour une gamme plus respectueuse de l’environnement, comme les éco pneus par exemple.

Limiter l’utilisation d’accessoires

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les motos ne sont pas épargnées par la surutilisation d’accessoires. En utilisant le GPS uniquement lorsque cela est nécessaire, les conducteurs de deux-roues limitent l’utilisation de leur moteur, puisque c’est lui, qui transforme la force cinétique en électricité. De plus, pour limiter la prise au vent, il est conseillé de choisir une tenue près du corps. De plus, dans certains cas, il ne faudra pas hésiter à désinstaller les tops-case ainsi que les éventuelles sacoches latérales lorsque ces éléments ne sont pas utilisés.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Comme pour sur le marché des automobiles, de nouveaux modèles de motos beaucoup plus respectueux de l’environnement commencent à faire leur apparition. Par exemple, les scooters électriques sont une alternative intéressante pour réduire la pollution au sein des grandes agglomérations, sans pour autant se retrouver prisonnier des transports en commun. Plusieurs fabricants de deux-roues, dont Suzuki et Honda, ont commencé à travailler, depuis plusieurs années, sur de nouveaux modèles de motos hybrides. Pour le moment, en dehors de quelques prototypes qui ont été dévoilés lors de salons spécialisés, rien ne semble annoncer qu’une commercialisation soit prévue.