Moto et effet du "petit = loin"

Lorsqu’un automobiliste circule sur une voie, il doit recueillir des informations sur la circulation grâce à sa vision pour pouvoir prendre les décisions qui lui semblent être les plus pertinentes à un instant donné. Cependant, certains effets d’optiques, comme l’effet du “petit = loin”, peuvent altérer le jugement de l’automobiliste et représenter un danger pour certains usagers, comme les possesseurs du permis moto par exemple.

AU SOMMAIRE :

Deux roues motorise visible dans le retroviseur d'une automobile

Qu’est-ce que l’effet du “petit = loin” ?

L’effet dit du “petit = loin” est un phénomène perceptuel provoqué par la vision binoculaire humaine et par l’interprétation que fait le cerveau d’un usager lorsqu’il voit certains objets. Ce genre de phénomène se présente, par exemple, lorsqu’un automobiliste perçoit un deux-roues dans son rétroviseur.

On nomme également ce phénomène “effet de taille apparente”, qui doit son nom au fait que la taille perçue par l’individu est différente de la taille réelle de l’objet qu’il perçoit, ceci notamment à cause de la distance de l’individu par rapport à la distance de l’objet qu’il observe.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Comment marche cet effet ?

Lorsqu’un automobiliste perçoit un autre usager de la route, son cerveau travaille afin de définir la vitesse d’approche ainsi que la distance de l’autre usager, qu’il s’agisse d’un deux-roues, d’une automobile ou d’un camion. Cependant, dans le cas d’un deux-roues, la perception de l’automobiliste est faussée par son cerveau, qui ne percevra pas correctement la distance à laquelle se trouve le deux-roues. En effet, les scooters et les motocyclettes étant des véhicules à la fois fins et étroits, le cerveau de l’usager qui les aperçoit les considère toujours plus éloignés qu’ils ne le sont en réalité.

Vehicules circulant de nuit avec leurs feux de croisement allumes

Ce phénomène peut également s’associer au phénomène d’élévation, qui fait que la distance d’un objet proche de la ligne d’horizon par rapport à un individu est toujours surévaluée par celui-ci. Ainsi, plus un deux-roues, par exemple, est proche de l’horizon, et plus il a l’air petit, même si la ligne d’horizon perçue est en réalité assez proche.

Quels sont les risques pour les usagers circulant à deux-roues ?

Les risques engendrés par le phénomène du “petit = loin” peuvent être très importants pour certains usagers vulnérables comme les deux-roues. En effet, les automobilistes ne percevant pas correctement la distance à laquelle ils se trouvent, il arrive régulièrement que des motards essuient un refus de priorité accidentel ou un dépassement un peu trop tardif et se fassent percuter. Ceci s’explique par la difficulté pour les automobilistes d’anticiper clairement le temps que mettra une moto avant de se retrouver à sa hauteur. Il arrive donc que des usagers fassent le choix de dépasser ou de tourner devant des deux roues qui leur semblaient assez éloignés pour qu’ils aient le temps de réaliser leur manœuvre sans mettre en danger d’autre usager de la route.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !