Triangle de signalisation posé sur la route suite à une crevaison

Par quel dispositif pourraient-être remplacés les triangles de signalisation en Espagne ?

Suite à plus d’une centaine de décès en Espagne lors de la mise en place d’un triangle de signalisation pour annoncer un accident, la DGT (Dirección General de Tráfico) a décidé d’abolir leur utilisation afin de les remplacer par un autre dispositif, la lumière d’alerte de sécurité v16. Leur mise en place devrait être obligatoire d’ici 2024. 

Définition triangle de présignalisation

Le triangle de présignalisation est un équipement obligatoire à transporter dans les voitures en Union Européenne. Il doit être réfléchissant et homologué. Lors d’une panne ou d’un accident sur la route, le conducteur doit placer son triangle de présignalisation à 30 mètres derrière le véhicule en remontant le sens de la circulation. La distance est de 150 mètres sur autoroute.

Le remplacement des triangles de présignalisation en Espagne

Les triangles de présignalisation sont destinés à prévenir les autres automobilistes arrivant sur la route qu’il faut ralentir, car un véhicule arrêté stationne sur le côté de la chaussée. Ce dispositif est censé renforcer la sécurité routière des usagers sur les routes. Malheureusement, la mise en place de ce triangle peut être dangereuse car elle demande au conducteur de se déplacer sur la route ou sur l’autoroute pour le placer à la distance demandée. Même si le conducteur doit être équipé d’un gilet réfléchissant pour être vu par les autres voitures, cela n’a pas empêché plusieurs accidents de se produire en Espagne, notamment au cours de l’année 2019.

Une mesure liée à la sécurité

Suite à ces évènements malencontreux, la DGT (Direccion General de Trafico), en charge de la sécurité routière en Espagne, a décidé d’interdire l’utilisation de ces triangles en faveur de l’utilisation d’un nouveau dispositif, les lumières ou gyrophares v-16. Le nouveau système permet aux conducteurs de signaler leur arrêt sans descendre de la voiture en apposant le gyrophare sur le toit. Il suffit de sortir le bras de l’habitacle pour sécuriser le véhicule.

Visible dans un rayon d’environ 1 kilomètre autour de la zone de stationnement de la voiture, les lumières ont aussi un système de bluetooth directement relié au téléphone du conducteur pour l’envoi d’appels d’urgence. Fonctionnant grâce à une batterie, elles permettent d’éviter l’utilisation de câbles et de branchements électriques.

De plus, un ancrage magnétique permet l’installation en une minute à peine sur le toit. Destinées à résister aux conditions météorologiques hivernales, les lumières v-16 sont une révolution en termes de sécurité routière. Ces dispositifs ne seront obligatoires qu’à partir du 2 janvier 2024, date à laquelle les triangles seront interdits. Leur achat sur internet est possible pour un tarif pouvant aller de 20 à 30 euros selon les modèles. Attention à n’acheter que des modèles homologués par la DGT !