Drapeaux europeens devant la commission europeenne

La Commission Européenne présente son plan pour une mobilité durable

La Commission Européenne a présenté sa “stratégie de mobilité durable et intelligente” comportant un plan d’action axé autour de 82 initiatives. Ce plan devra jeter les bases du futur système de transport Européen plus écologique et numérique, avec pour objectif final de réduire de 90% les émissions à l’horizon de l’année 2050.

Une stratégie axée autour de trois thématiques

La stratégie présentée par la Commission Européenne s’articule autour de 10 domaines d’action principaux, divisés en trois thématiques, qui sont une mobilité durable, une mobilité intelligente et une mobilité résiliente.

Une mobilité durable

Pour que l’Europe puisse atteindre ses objectifs, celle-ci doit notamment se doter de véhicules, de navires et d’avions zéro émission et fonctionnant aux énergies renouvelables.

Elle prévoit également la création d’aéroports et de ports eux aussi zéro émission et la création d’une mobilité interurbaine plus durable

Enfin, le transport de marchandises devra être plus écologique. Le carbone devra être taxé et les usagers devront se voir offrir plus d’aides

Une mobilité intelligente

La nouvelle mobilité Européenne devra également passer par l’innovation ainsi que par une présence toujours plus importante du numérique dans sa mise en œuvre. La mise en place d’une mobilité intelligente passera donc par le fait de transformer la mobilité multimodale et automatisée en une réalité tangible, ainsi qu’en démocratisant l’usage des données ainsi que de l’intelligence artificielle au service d’une mobilité toujours plus intelligente. 

Une mobilité résiliente

Enfin, la Commission Européenne prévoit la mise en œuvre d’une mobilité européenne plus résiliente, qui devra se concrétiser par un renforcement du marché unique Européen, en la rendant à la fois plus juste et équitable pour tous, tout en rendant les transports toujours plus sécuritaires.

Pourquoi préparer une telle stratégie pour la création d’une mobilité durable ?

Si la Commission Européenne a préparé une stratégie destinée à créer une mobilité plus durable à l’horizon 2050, c’est parce que le secteur du transport représente à lui seul 5% du produit intérieur brut de l’Union Européenne, et emploie pas moins de 10 millions de personnes. Les transports représentent un élément essentiel du fonctionnement européen et de sa force commerciale, mais dont l’impact écologique est important puisque près d’un quart des émissions de gaz à effet de serre de tout l’Union Européenne provient du secteur des transports. La nécessité de doter l’Union Européenne d’une mobilité à la fois plus intelligente et plus durable devient alors évidente.