Conductrice portant un masque de protection

Le masque obligatoire en ces temps de pandémie pourrait-il causer des problèmes aux automobilistes ?

Si vous utilisez votre voiture à des fins privées, vous n’êtes que peu concernés par cette problématique : en effet, il est autorisé de retirer son masque dans son véhicule, surtout si vous êtes seul. Néanmoins, les taxis, les enseignants de conduite, les candidats d’auto-écoles et toute autre personne souhaitant porter son masque au volant afin de ne pas risquer de contaminer les autres passagers, pourraient bien rencontrer quelques difficultés à conduire avec un masque. La question la plus importante est la suivante : le masque a-t-il un impact sur le champ visuel des conducteurs ? 

Ce que pensent les ophtalmologues français et la sécurité routière

Le docteur Laurence Desjardins, ophtalmologiste de l’Institut Curie et directrice administrative et scientifique de la Société Française d’Ophtalmologie, s’est prononcée sur le sujet en indiquant qu’un masque, chirurgical ou en tissu, ne devrait pas avoir d’impact sur le champ visuel des conducteurs tant qu’il est correctement placé sur le nez et qu’il répond aux normes en vigueur. 

Ses propos ont été validés par le docteur Thierry Bour, président du Syndicat national des ophtalmologistes de France. Néanmoins, si il est placé trop haut, le masque peut réduire le champ de vision de l’automobiliste et, dans ce cas de figure, causer des problèmes. La Sécurité Routière s'est aussi prononcée sur le sujet : selon l’association, le masque n’empêche pas une conduite sécuritaire tant qu’il n’est pas placé trop proche des paupières inférieures. Les personnes âgées auraient à priori tendance à placer le masque trop haut ou trop bas, ce qui peut poser des problèmes en conduisant mais aussi lors de descente ou montée d’escaliers. Aux porteurs de lunettes : attention à la buée qui est susceptible de se former en cas de changement de température ou avec votre respiration.