Moteur de voiture electrique en fabrication

Vers une majorité de voitures électriques vendues en Europe dès 2028

D’après le cabinet de conseils AlixPartners, les ventes de voitures électriques neuves en Europe devraient dépasser les 50% d’ici 5 ans et atteindre les 85% dès 2035.

L’Europe se dirige très rapidement vers une acquisition majoritaire de voitures électriques

D’après le rapport publié par le cabinet de conseils AlixPartners, les ventes de voitures neuves en Europe devraient croître de manière exponentielle. En effet, les voitures électriques n’attirent plus dorénavant uniquement les early adopters, mais bien le grand public de façon plus générale. En 2028, plus de 50% des voitures vendues en Europe devraient être des voitures électriques. Toujours d’après AlixPartners, ce chiffre devrait même atteindre les 85% d’ici à 2035.

Une augmentation plus lente pour le reste du monde

Le reste du monde devrait lui-aussi voir une augmentation des ventes de voitures électriques, mais à un rythme moins impressionnant que celui prévu pour l’Europe. Si seulement 8% des véhicules vendus sur l’ensemble du globe en 2021 étaient électriques, ces chiffres devraient passer à 33% en 2028 puis atteindre 54% en 2035.

Cette évolution, bien que plus lente, reste extrêmement importante. Elle s’explique notamment par l’augmentation de la demande ainsi que par les investissements destinés à accompagner l’électrification des véhicules, qui devrait atteindre les 526 milliards de dollars en 2026.

Un certain nombre de freins à court terme

Si les tendances des ventes de voitures à long terme s’avèrent particulièrement prometteuse, les constructeurs de voitures électriques font face actuellement à un certain nombre de difficultés, liées notamment aux pénuries de semi-conducteurs et à l’explosion des prix de certains composants comme le cobalt ou le lithium, qui sont essentiels à la fabrication de voitures électriques. Le coût des matières premières pour la fabrication de voitures électriques est passé en quelques mois de 3000 dollars à plus de 6500 dollars.

Enfin s’ajoute également à ces chiffres l’augmentation de la marge des constructeurs, qui réalisent dorénavant plus de marges que leurs fournisseurs, ce qui rend le secteur plus attractif pour les investisseurs, mais qui peut pénaliser certains acheteurs.