Expérimentation d'un Sas Vélo pédagogique à Nantes

Initialement, les Sas Vélo pédagogiques ont été implantés sur la chaussée à proximité des intersections équipées de feux de signalisation. Leur mission consiste à améliorer la visibilité et la sécurité des cyclistes. Malheureusement, peu de conducteurs sont sensibles à la présence de tels aménagements. La mise en service d’un Sas Vélo pédagogique dans le cadre d’une expérimentation à Nantes pourrait bien changer la donne grâce à son fonctionnement dynamique. Si, dans un premier temps, c’est l’aspect préventif qui sera mis en avant, des mesures seront également réalisées sur l’aspect répressif d’un tel dispositif.

Sas pour vélo au niveau d'une intersection

Tout savoir sur l’expérimentation du Sas Vélo pédagogique menée à Nantes

Ce qui différencie le Sas pour Vélos pédagogique expérimenté à Nantes des autres aménagements réalisés sur le réseau routier français, c’est avant tout son fonctionnement dynamique. En effet, ce prototype fonctionne à l’aide d’un système de détection des véhicules motorisés. Ainsi, dès lors qu’un arrêt de manière prolongée (+ de 2 s) est détecté au sein du périmètre défini, un capteur déclenche l’allumage d’un panneau d’alerte. Pour être compris en un simple coup d’œil, celui-ci porte l’inscription suivante : « SAS VÉLO MERCI ».

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Ce que dit le Code de la route

Depuis 1998, l’article R415 du Code de la route fait office de texte de référence en matière de Sas Vélo pédagogique. L’expérimentation nantaise répond parfaitement à la définition juridique de cet aménagement réservé à l’arrêt des cyclistes aux abords d’un feu tricolore. Peu de conducteurs en ont connaissance, mais la ligne de démarcation d’un SVP indique, de façon implicite, que l’arrêt est obligatoire pour toutes les catégories de véhicules dotés d’un moteur. De fait, lorsqu’une partie de la carrosserie empiète sur cet espace, le conducteur commet une infraction. Cette dernière est généralement sanctionnée par un retrait de 4 points sur le permis de conduire ainsi que par une amende d’un montant de 135 euros.

Quels sont les objectifs ?

L’expérimentation à Nantes d’un nouveau dispositif de Sas Vélo pédagogique revêt un double objectif. Premièrement, sa mise en service doit permettre d’alerter les autos, les motos et les camions de leur présence au sein d’une portion de route pourtant dédiée aux vélos. À moyen terme, l’ambition est avant d’améliorer l’application de la réglementation routière française quant à l’utilisation des sas vélo pédagogique. Deuxièmement, l’expérimentation menée à Nantes doit permettre d’évaluer l’impact du radar pédagogique sur les comportements des conducteurs.

Comment l’évaluation de la mise en service d’un Sas Vélo pédagogique expérimental à Nantes sera-t-elle réalisée ?

Pour effectuer une analyse très fine tout au long de l’expérimentation à Nantes, l’équipe en charge du projet a installé en plus du radar pédagogique, une caméra sur le côté opposé à celui-ci. Après avoir obtenu une autorisation préfectorale, ce dispositif est installé de manière à capter au format vidéo l'ensemble des déplacements d’usager de la route sur cette zone. Son orientation a été particulièrement soignée afin qu’elle puisse analyser dans le détail le niveau de non-respect du sas vélo pédagogique. Par ailleurs, les informations concernant les véhicules en infraction ne seront pas relevées, car cette démarche doit avant tout permettre de sensibiliser les usagers de la route quant à la bonne utilisation d’un Sas Vélo pédagogique.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Si l’expérimentation à Nantes relative à la mise en service d’un Sas Vélo pédagogique est un succès, il y a fort à parier que l’installation d’une signalisation lumineuse dynamique complémentaire devienne un standard. En effet, si depuis une vingtaine d’années de nombreuses agglomérations ont réalisé des aménagements routiers pour intégrer des Sas Vélo pédagogiques sur les voies de circulation, plusieurs études prouvent que les conducteurs de véhicules à moteur ne les respectent pas. De fait, il se pourrait que le radar automatisé, qui l’accompagne à titre analytique, soit également installé pour verbaliser les contrevenants.

Nos villes couvertes par la conduite :