Les différences entre la conduite accompagnée et la conduite supervisée

Lorsqu’un futur conducteur décide de se lancer dans l’aventure de la conduite, il peut choisir entre différentes méthodes d’apprentissage. S’il est bien évidemment possible de prendre des heures auprès d’un enseignant diplômé, un candidat peut potentiellement avoir accès à la conduite accompagnée ou à la conduite supervisée, en fonction de sa situation. Bien connaître les différences entre ces deux formes d’apprentissage peut permettre aux jeunes conducteurs d’être mieux préparés avant de présenter l’épreuve pratique du permis de conduire.

L’Apprentissage Anticipé de la Conduite

L’apprentissage anticipé de la conduite, ou AAC, est ouvert à tous les jeunes à partir de 15 ans ayant obtenu leur épreuve théorique du Code de la route. Ce mode d’apprentissage permet à un jeune de conduire sous la surveillance d’un ou de plusieurs accompagnateurs, qu’ils viennent de l’environnement familial ou non. En 2016, ce sont plus de 197 000 jeunes conducteurs qui ont présenté l'examen du permis de conduire suite à l'apprentissage anticipé de la conduite, soit près de 24% des candidats.

Ces accompagnateurs doivent être titulaires du permis B depuis au moins 5 ans. Ils doivent également avoir été autorisés par leur assurance à accompagner le jeune conducteur, et ne doivent pas avoir eu de suspension ou d’invalidation de permis durant les 5 dernières années.

Permis de conduire
35% moins cher !

Pour pouvoir être conduit par un jeune conducteur participant au programme d'apprentissage anticipé de la conduite, le véhicule doit être équipé d’une seconde paire de rétroviseurs latéraux, pour que l’accompagnateur puisse bien le guider. Il doit également y être affiché sur le pare-brise arrière un signe distinctif “conduite accompagnée”.

🚦 Consultez la définition complète de l’aac 🚦

Une fois toutes les conditions remplies, le jeune conducteur doit d’abord prendre part à une formation initiale de 20 heures de conduite avec un enseignant diplômé. Après la formation, il devra parcourir, avec ses accompagnateurs, au moins 3 000 km en 1 à 2 ans. Il pourra alors se présenter à l’épreuve pratique du permis de conduire à partir de 17 ans et demi. S’il obtient son permis de conduire suite à l’apprentissage anticipé de la conduite, la durée totale de son permis probatoire sera abaissée à 2 ans, au lieu des 3 ans réglementaires.

Photographie d'une jeune conductrice suivant une formation anticipée à la conduite

La conduite supervisée

Si le jeune conducteur a plus de 18 ans, il peut avoir accès à l’apprentissage de la conduite supervisé. Cette formation pédagogique est ouverte à tous les jeunes à partir de 18 ans, à condition qu’ils aient obtenu leur Code de la route, et que celui-ci soit toujours valide. Ils doivent également avoir suivi une formation initiale à la conduite de 20 heures avec un enseignant spécialisé.

Le conducteur pourra alors conduire avec un ou plusieurs accompagnateurs un véhicule sur lequel sera apposé le marquage distinctif “conduite accompagnée”, ceci sans délais de temps ni de kilomètres, avant de passer son permis de conduire.

Les jeunes conducteurs peuvent être orientés vers l’apprentissage en conduite supervisée soit directement après la formation initiale, soit suite à un premier échec à l’examen pratique. Une fois son permis de conduire obtenu, le jeune ayant suivi l’apprentissage de la conduite supervisée sera soumis à un permis probatoire conventionnel, c’est-à-dire d’une durée de 3 ans.

Permis de conduire
35% moins cher !

Les ressemblances et les différences entre ces deux modes d’apprentissage

Les deux méthodes pédagogiques de l'apprentissage anticipé de la conduite et de l’apprentissage en conduite supervisée se ressemblent énormément. Dans les deux cas, les jeunes conducteurs sont accompagnés, doivent apposer un marquage distinctif à l’arrière du véhicule, et sont soumis à certaines limitations de vitesse :

  • 110 km/h sur les autoroutes limités à 130
  • 100 km/h sur les autres sections d’autoroutes
  • 100 km/h sur les routes à 2 chaussées séparées
  • 50 km/h en agglomération
  • 80 km/h sur les routes limitées à 90 km/h

Les principales différences entre ces deux systèmes viennent des différentes limitations d’âge, et du fait que le jeune de plus de 18 ans n’est soumis à aucune obligation de temps ou de distance parcourue.

photographie d'une jeune conductrice suivant le programme de conduite supervisée

Le cas spécifique de la conduite encadrée

Bien moins connue que l’apprentissage anticipé de la conduite et que l’apprentissage en conduite supervisée, la conduite encadrée se destine aux jeunes âgés de 16 à 18 ans souhaitant rejoindre un métier de la route. Grâce à cette formation, les jeunes conducteurs ayant obtenu leur code et leur permis B pourront conduire sous la surveillance d’un accompagnateur.

Pour pouvoir suivre la conduite encadrée, le jeune doit apposer sur son véhicule un marquage distinctif du type “conduite accompagnée”. Il doit également avoir réalisé une heure de formation avec l’accompagnateur de son choix et doit présenter une attestation fournie par son établissement scolaire.

Ornikar et la conduite accompagnée ou supervisée

Chez Ornikar, nous ne proposons que des services accessible directement en ligne, ceci afin de ne pas imposer de déplacements à nos candidats. Il nous est donc impossible de vous proposer, pour l'instant, de vous inscrire pour apprendre à conduire en conduite accompagnée ou supervisée. Cependant, rien ne vous empêche de suivre votre apprentissage du code de la route avec nous, puis de continuer votre formation pratique en conduite accompagnée ou supervisée au sein d'une autre auto-école.

Nos villes couvertes par la conduite :