La pédagogie des enseignants de la conduite

Chez Ornikar nous formons des élèves au permis grâce à des enseignants soigneusement sélectionnés, répondant à des critères bien précis (pour en savoir plus lisez Les 10 qualités d’un enseignant de la conduite selon Ornikar). Nous voulons que nos élèves soient formés à la conduite aussi bien que possible, l’objectif étant de rendre la route plus sûre.

L'envie d'enseigner la conduite

Transmettre un savoir et savoir-faire

Beaucoup d’enseignants de la conduite ont choisi ce métier à cause d’accidents de la route plus ou moins graves dans leur entourage. Comme eux, nous avons conscience que la sécurité routière progressera avant tout en formant le mieux possible les conducteurs de demain, afin qu’ils soient conscients des risques, mais aussi autonomes et à l’aise sur la route. Les enseignants du réseau Ornikar sont sélectionnés pour leur passion du métier et leur professionnalisme. Tous s’investissent dans l’apprentissage de leurs élèves et souhaitent leur sécurité avant même d’espérer leur succès.

Pédagogie positive

Nous encourageons la pédagogie positive : il est important que l’élève se sente progresser tout au long de son apprentissage. Si ce n’est plus le cas, soit la méthode d’apprentissage n’est pas la bonne, soit Alain Prost s’est déguisé en élève.
Les élèves s’adressent à nous pour être formés. Nous nous devons de leur apporter une formation des plus adaptées possibles, selon leur profil, leur personnalité et leurs disponibilités. Tous les profils étant différents, les enseignants doivent être en mesure de s’adapter à eux. Nous sommes convaincus qu’il n’y a pas de mauvais élèves ; seulement des méthodes d’apprentissage mal ou pas adaptées.

Former des conducteurs plus que des candidats

Nous ne formons pas les élèves au permis de conduire. Les élèves qui passent leur permis avec les enseignants du réseau Ornikar sont formés pour être des conducteurs et non pas seulement candidats à un examen.

Le permis, une étape clé de la vie

Certes le permis est une étape importante de la vie d’un conducteur, c’est grâce à lui que chacun peut conduire en toute légalité et se faire assurer. Mais l’examen du permis ne représente que 30 minutes qui sont censées prouver l’aptitude ou non de l’élève à prendre la route seul.
Chez Ornikar, l’important est avant tout d’être un bon conducteur et non un bon candidat. Un conducteur qui aura vécu de multiples expériences sur la route aura plus de chance d’obtenir son permis, mais sera surtout un conducteur averti lorsqu’il aura le permis. Les enseignants travaillant avec Ornikar ne font pas de bachotage.

Sortir de sa zone de confort

Afin d’avoir des élèves à l’aise peu importe les conditions de conduite et l’endroit, il est intéressant de challenger l’élève une fois que celui-ci est arrivé à une étape de l’apprentissage proche de l’indépendance. Il faut le faire sortir de sa zone de confort afin qu’il se rende compte de la réalité de la conduite ; c’est-à-dire ne pas conduire uniquement avec un enseignant ou un copilote dans des situations et endroits planifiés.
A la question, "quand votre mission s’arrête ?", les enseignants du réseau Ornikar répondent : lorsque je sais que mon élève est un conducteur responsable, prudent et que je lui prêterais sans réticence ma voiture.

Les bienfaits du candidat libre selon les enseignants de la conduite

L'apprentissage en candidat libre

Chez Ornikar, les élèves choisissent de passer leur permis en candidat libre. Au moment où l’élève dépose son dossier en préfecture, il connaît sa date de passage approximative. L’apprentissage se fait donc avec un objectif daté, ce qui est d’autant plus stimulant pour l’élève. Il peut se motiver lui-même sans avoir à attendre qu’on veuille bien lui attribuer une date. L’élève fait lui-même la demande de sa place, sans intermédiaire, il peut alors apprécier et estimer le temps qui lui sera nécessaire pour se former selon les recommandations de l’enseignant.

Programme pédagogique sur-mesure

Compte tenu de cela, les enseignants peuvent établir un programme pédagogique personnalisé pour chaque élève en fonction de leur niveau, des disponibilités de chacun et du délai d’attente pour l’obtention d’une convocation à l’examen (variable d’un département à l’autre). Comme le mois du passage à l’examen est connu à partir du moment où le dossier est déposé en préfecture, l'enseignant peut établir un programme d’apprentissage adapté à l'élève et échelonné dans le temps.

Tout enseignant rêve d’avoir des élèves assidus et le statut de candidat libre favorise cela. A partir du moment où l’élève a connaissance de sa propre date butoir (l’obtention de la convocation), il s’investit d’autant plus dans son apprentissage.

Découvrez nos offres dans votre département

Il suffit de créer un compte Ornikar gratuitement.

J’ai déjà un compte