Quelles sont les aides pour se lancer en tant qu’indépendant de la conduite ?

Qu'est-ce qu'un indépendant de la conduite ?

Être indépendant, se lancer dans une activité en tant qu’entrepreneur, c’est avant tout travailler pour soi. C’est pourquoi la création d’entreprise, le moment où l’entrepreneur lance son activité est souvent une période de forts questionnements.
Souvent vu comme un alpiniste qui progresse sans corde de sécurité, l’entrepreneur fait parti des plus audacieux de ses paires, il se lance et prend des risques nouveaux. C’est un aventurier à part entière.
Qu’aurait fait Christophe Colomb sans ses mécènes ou Neil Armstrong sans ses soutiens et son équipe technique ?
Peu d’homme peuvent se targuer d’avoir mené leur aventure seul, sans l’aide de personne, nous avons tous besoin de soutien à un moment ou à un autre.
C’est pourquoi, il existe différentes aides pour les aventuriers modernes que sont les entrepreneurs. Elles leurs permettent d’aller de l’avant plus facilement et de mener à bien leurs projets.
Pour les enseignants de la conduite indépendants, il est donc possible de bénéficier de différentes aides. Elles peuvent être financières ou sociales.

Pour certains types d’activité, un investissement de départ est nécessaire afin de pouvoir exercer, notamment pour enseigner la conduite où il est nécessaire d'avoir un véhicule à double commande. Qu'il choisisse d'acheter ou de louer son véhicule, l’enseignant indépendant aura sans doute besoin de contracter un prêt pour ne pas avoir à payer de sa poche les charges relatives à son lancement d'activité.

Les aides pour les indépendants de la conduite

Le Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise

Comme le spécifie sont nom, le NACRE est avant tout un programme d’accompagnement des entrepreneurs pour leur permettre de monter leur projet sereinement, dans les meilleures conditions.
De plus le NACRE permet aussi de débloquer une aide financière, sous forme de prêt à taux zéro et sans apport, délivré par l’Etat.
Sont éligibles à ce dispositif, tous les demandeurs d’emploi inscrits au Pôle Emploi pendant au moins 6 mois au cours des 18 derniers mois ainsi que les bénéficiaires de minima sociaux (ASS et RSA) souhaitant créer ou reprendre une entreprise.
Toutefois, pour profiter de ce prêt les futurs entrepreneurs doivent détenir au moins 50% des parts de la société qui réclame cette aide.
La valeur du prêt NACRE est établie entre 1000€ à 8000€, et le remboursement des mensualités s’échelonne sur une période pouvant aller de 1 à 5 ans.
Cependant, lorsque l’entrepreneur sollicite le NACRE, il doit contracter un prêt bancaire de sécurité qui doit être supérieur à l’aide, tant au niveau du montant que de la durée de remboursement.
Par exemple, un entrepreneur ayant besoin de 2500€, pourra emprunter 1000€ au NACRE (donc à taux zéro) sur une durée de 1 an et 1500€ à une banque (taux entre 1% et 3%) sur une durée de 1 ans et demi.

L’Aide au Retour à l’Emploi

Plus connu sous le nom d’allocations chômage, l’ARE est versée par le Pôle Emploi à ses ayants droit. Il est possible de la conserver lors du lancement de son activité, cela peut être une aide précieuse pour un entrepreneur.
Attention, seules les personnes souhaitant débuter une activité en auto-entreprise et qui sont actuellement indemnisées par le Pôle Emploi, ou qui en ont fait la demande lors la période de préavis de leur ancien emploi, peuvent demander la prolongation du versement des droits durant les 15 premiers mois du lancement de l’activité.
Cette aide permet à l’Auto-Entrepreneur de se garantir un revenu minimal pendant la période de création de son entreprise, qui est souvent une période relativement incertaine.
Toutefois, le demandeur verra son ARE ajustée en fonction de son activité et de ses revenus.

L’Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise

L’ARCE est, elle aussi, une aide sous forme de capital. Elle permet à tout personne en cours de licenciement ou inscrite au Pôle Emploi, souhaitant créer ou reprendre une entreprise, de percevoir 45% de ses droits restants en deux fois.
La première fois, lors de l’obtention de l’ACCRE, la seconde fois 6 mois après la reprise ou la création de l’entité.
Donc l’obtention de cette aide reste conditionnée par l’obtention de l’ACCRE.

L’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise

Mesure phare de ces dernières années mise en place en faveur des entrepreneurs, l’ACCRE est une aide qui allège la facture sociale des indépendants.
Concrètement, l’ACCRE pour les créateurs ou repreneurs d’entreprise est une exonération de charges sociales d’une durée d’un an, applicable sur la part de rémunération ne dépassant pas 120% du SMIC.
Pour les micro-entrepreneur, cette aide s’étale plus largement dans le temps puisqu’elle peut être d’une durée de 3 ans à partir du moment où le Chiffre d’affaires annuel de l’entrepreneur ne dépasse pas 32900€ (pour les activités libérales).
Les micro-entrepreneurs bénéficient d’un taux d’imposition des charges sociales progressif. En ce qui concerne l'activité d'enseignement de la conduite, les trois premiers trimestres de l’affiliation sont imposés à hauteur de 5,8% du chiffre d’affaire, les quatre trimestres suivants à 11,6% et les quatre derniers à 17,4% avant de repasser à un taux normal de 23,1%.
Cette aide s’adresse aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires des minima sociaux (ASS, ATA et RSA), aux majeurs de moins de 26 ans, aux salariés reprenant leur entreprise en situation de redressement ou de liquidation judiciaire ainsi qu'aux personnes créant une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

Pour plus d’information sur l’indépendant et sa compatibilité avec l'enseignement de la conduite, rendez-vous sur l’article : Est-il possible d'être à la fois enseignant de la conduite et indépendant ?

Découvrez nos offres dans votre département

Il suffit de créer un compte Ornikar gratuitement.

J’ai déjà un compte